Pour la prescription de votre transport, c’est votre état de santé d’abord !

Vous avez besoin d’un transport pour rentrer chez vous après une opération, ou pour des soins loin de votre domicile ? Attention la prise en charge de vos frais de transport n’est pas automatique : elle dépend de votre état de santé et elle est réservée à certaines situations.

Les cas de prise en charge possible, sur prescription médicale :

  • hospitalisation (entrée et/ou sortie de l'hôpital) ;
  • soins liés à une affection de longue durée (ALD) si vous présentez des déficiences ou incapacités particulières ;
  • soins en rapport avec un accident du travail ou une maladie professionnelle ;
  • lorsque votre état nécessite d'être allongé ou sous surveillance

Autorisation préalable de l’Assurance Maladie nécessaire dans les cas suivants :

  • transports de longue distance (plus de 150 km aller) ;
  • transports en série (au moins 4 transports de plus de 50 km aller, sur une période de 2 mois, au titre d'un même traitement) ;
  • transports liés aux soins ou traitements des enfants et adolescents dans les centres d'action médico-sociale précoce (CAMSP) et les centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP).

La prescription médicale est obligatoire avant le déplacement :

La prescription médicale de transport doit être rédigée par le médecin avant le transport (sauf urgence). Le médecin prescrit le mode de transport le plus adapté à votre état de santé : véhicule personnel ou transports en commun, VSL ou taxi conventionné, ambulance. Consulter la vidéo suivante pour en savoir plus : https://youtu.be/9xgIX-kCsCw

Bon à savoir :

Si le médecin vous prescrit un transport en véhicule personnel : vous pouvez alors stationner votre véhicule sur le parking du CHU, ou bien vous faire accompagner par un proche. L’Assurance Maladie remboursera vos frais de parking (dans la limite d’une journée maximum).

Pour vous faire rembourser, il suffit de joindre votre ticket de parking au formulaire « Demande de remboursement des frais de transports pour motif médical en véhicule personnel et/ou transports en commun » (disponible sur ameli.fr), et d’indiquer le montant payé dans la colonne « péage », sur la ligne « aller » du trajet.

Choix de la société de transport :

Vous avez le libre choix de votre transporteur et vous devez, vous-même ou vos proches, le faire connaitre aux soignants qui vous prennent en charge en consultation ou en hospitalisation. A défaut d’avoir exprimé ce choix, l’établissement sollicite un transporteur au moyen d’un tour de rôle informatisé. Ce transporteur est choisi au plus proche de votre destination et/ou de votre domicile.

Si vous voyagez en VSL ou taxi conventionné et que votre état de santé le permet, sachez que notre plateforme de gestion des transports applique le principe du transport partagé. Ainsi vous serez susceptible de voyager en compagnie d’un ou deux autres patients ayant une destination proche de la vôtre.

A terme (début 2018), vous ne devrez plus solliciter un transporteur directement par téléphone si c’est un médecin du CHU qui a prescrit votre transport. Votre transporteur ne viendra vous prendre en charge qu’à réception de la commande informatique de transport émise par notre plateforme. Un transport réalisé sans cet ordre ne pourra être pris en charge par l’Assurance Maladie ou par le CHU et vous devrez régler l’entreprise.

La plateforme vous informera par SMS, à chaque transport, des conditions de votre prise en charge (heure de départ, nom de l’entreprise, service de destination).

Votre avis nous intéresse :

A l’issue du transport, la plateforme vous sollicitera pour votre satisfaction en ce qui concerne l’organisation du transport, sa réalisation et si vous souhaitez, pour d’autres transports éventuels, voyager avec le même transporteur.

Pour en savoir plus sur les conditions de prise en charge des transports par l’Assurance Maladie : consulter le site ameli.fr