Installation du 1er TEP-scan numérique de France

Le 1er TEP-scan numérique de France vient d’être installé à Dijon, dans les locaux du Centre Georges-François Leclerc (CGFL). Cet équipement de pointe a fait l’objet d’une coacquisition de la part du CHU Dijon Bourgogne et du CGFL, tous deux pleinement associés dans l’exploitation du service de médecine nucléaire. La technologie TEP-scan combine l’imagerie anatomique du scanner et l’imagerie fonctionnelle de la TEP afin de visualiser différentes activités du métabolisme humain.

Plus précis, plus sûr et plus confortable, le TEP-scan numérique permet aux médecins de visualiser différentes activités du métabolisme humain avec un gain important par rapport aux tech­nologies jusque-là existantes. Particulièrement intéressant dans le domaine de la cancérologie, il est aussi utilisé en cardiologie, en neurologie ou dans le cas de maladies inflammatoires. Si cette technologie contribue à l’amélioration du diagnostic, son intérêt réside également dans sa capacité à éclairer la prise de décision thérapeutique, notamment pour évaluer l’efficacité des traitements.