Projet ICE : mieux comprendre les aidants pour mieux les accompagner

La famille et les proches jouent un rôle important aux côtés des patients. Pour ces « aidants informels », l’accompagnement au quotidien peut être éprouvant et avoir des retentissements sur la santé physique, mentale et sociale. Une étude de grande ampleur est actuellement réalisée en Bourgogne Franche-Comté afin de dresser le profil des aidants et d’étudier l’impact de ce rôle sur leur qualité de vie. Nommée "Projet ICE" (Informal Carers of Elderly), cette étude a été lancée en 2015.

Qui peut participer à l’étude ?

Les aidants informels apportant une aide à un proche âgé d'au moins 60 ans, domicilié en Bourgogne-Franche-Comté et récemment diagnostiqué pour l'une des pathologies suivantes :

  • pathologies neuro-dégénératives : maladie d'Alzheimer et maladies apparentées, maladie de Parkinson ;
  • pathologie cardiaque : insuffisance cardiaque ;
  • pathologie neuro-vasculaire : Accident Vasculaire Cérébral (AVC) ;
  • pathologies cancéreuses : trois types de cancers (sein, prostate, colon-rectum) ;
  • pathologie sensorielle : Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge (DMLA).

Qu’attendre de cette étude ?

Les données collectées permettront de définir des modalités de soutien pertinentes afin de mieux accompagner les aidants et d'orienter les pouvoirs publics vers des solutions concrètes pouvant être développées à leur intention.

Le projet « ICE » est mené par l’Unité de Méthodologie et de Qualité de Vie en Cancérologie (UMQVC) du CHU de Besançon en collaboration avec :

  • Le CHU Dijon Bourgogne
  • Le Pôle de gérontologie et d’innovation Bourgogne-Franche-Comté
  • L’Université Bourgogne Franche-Comté
  • Le Centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc

Pour participer ou en savoir plus ?

Ophélie Hochart / 03 80 29 35 92 - ophelie.hochart@chu-dijon.fr