Cancers digestifs

Les cancers digestifs regroupent tous les cancers du tube digestif (œsophage, estomac, intestin grêle, côlon, rectum, canal anal), ainsi que les cancers du pancréas, du foie, des voies biliaires et les tumeurs neuroendocrines digestives.

Le CHU de Dijon propose une prise en charge pluridisciplinaire de l’ensemble de ces cancers.

Il est classé chaque année dans les 10 premiers hôpitaux de France pour la prise en charge des cancers digestifs.

Les cancers digestifs sont diagnostiqués lors d’examens endoscopiques (gastroscopie et coloscopie) ou par l’imagerie (IRM /scanner/échographie). Des prélèvements tumoraux sont souvent nécessaires pour que l’anatomopathologiste confirme le diagnostic par un examen au microscope. Une fois le cancer diagnostiqué, d’autres examens permettent de déterminer l’extension de la maladie (TEP, scintigraphie) et d’apprécier l’état de santé du patient notamment son état cardiaque, rénal et respiratoire.

Chaque cas est ensuite discuté au cours d’une Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP), après accord du patient, pour proposer le traitement le plus adapté à la situation. Le Dr Jean-Louis Jouve, oncologue digestif, est le responsable de la RCP des cancers digestifs. Cette réunion hebdomadaire rassemble tous les spécialistes impliqués dans la prise en charge de ces cancers : oncologues digestifs, chirurgiens, radiologues, radiothérapeutes, anatomopathologistes, oncogériatres. Un Programme Personnalisé de Soins (PPS) est ensuite proposé au patient par le médecin spécialiste qui le prend en charge.

Les patients atteints de tumeur neuro-endocrine sont aussi présentés à la RCP des tumeurs rares RENATEN, qui a lieu une fois par mois (responsables Pr LEPAGE et Dr GOUDET) en visioconférence avec le CHU de BESANCON.

Grâce au Service des Urgences et au fonctionnement continu du bloc opératoire, des services de réanimation et du service de radiologie, le CHU prend en charge 24h sur 24 les urgences des patients présentant un cancer digestif.

Le CHU Dijon Bourgogne est le seul à permettre dans la région, grâce à son plateau technique et chirurgical, l’accès  à des thérapeutiques de pointe :

  • La chimiothérapie hyperthermique intra-péritonéale (CHIP) est réalisée par les chirurgiens digestifs et peut être proposée dans certains cas de carcinose péritonéale. Elle consiste à injecter la chimiothérapie dans le ventre, directement au contact des organes abdominaux, dans un liquide chauffé à 42 degrés après avoir enlevé les lésions tumorales visibles.
  • La radiologie interventionnelle permet de faire, sous contrôle radiologique, des traitements locaux tels que la radiofréquence, la chimioembolisation et la radioembolisation
  • L’endoscopie interventionnelle est réalisée par les gastro-entérologues, elle permet la pose de prothèses dans le tube digestif (œsophage, estomac, duodénum, côlon et rectum) et dans les  voies biliaires pour rétablir le fonctionnement digestif. Ces gestes contribuent au confort du malade et permettent la poursuite des traitements anti-cancéreux dans de meilleures conditions.

Les patients atteints de cancers digestifs sont pris en charge par :

En plus de son personnel soignant formé en cancérologie, ces deux services bénéficient de l’ensemble des soins de support proposés par le CHU avec :