Projet culturel

Culture à l’hôpital, pourquoi ?

La culture à l’hôpital n’est pas chose nouvelle, elle a existé de tout temps. Mais, depuis une quinzaine d’années, elle connait une impulsion inédite. Ainsi, le 4 mai 1999, la convention Culture à l’hôpital signée entre les ministères en charge de la santé et de la culture affirme l’intérêt mutuel des mondes hospitalier et culturel à se rencontrer. Elle est confirmée en janvier 2006 par la signature d’un protocole d’accord qui conforte cette démarche incitant le développement de la culture au sein des établissements de santé. Près de dix ans après la première signature, les deux ministères se sont retrouvé en juillet 2010 autour d’une nouvelle convention intitulée Culture et santé.

La présente convention, dans le prolongement de celle de 1999, a pour objectif de réaffirmer l'importance d’une action interministérielle en matière de culture et de développer celle-ci au sein des établissements de santé. […] Une vie culturelle réduit l’isolement du malade et respecte la dimension existentielle de la personne. La culture, vecteur de valorisation personnelle, professionnelle et sociale, est considérée comme une contribution à la politique de santé qui accorde une nouvelle place à l'usager. De même une action culturelle au sein des établissements de santé contribue à la qualité des relations professionnelles et améliore l’inscription des établissements dans la cité. Le public visé englobe l’ensemble de la communauté hospitalière : personnes hospitalisées, familles, professionnels de santé.

- Préambule à la convention de 2010

Culture au CHU Dijon Bourgogne, comment ?

La culture a sa place si l’humain a sa place.

Témoignait il y a quelques années un agent du CHU impliqué dans une action de partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Régional Jean-Philippe Rameaux.

Depuis 2008, le CHU de Dijon développe une politique culturelle qui s’inscrit dans la continuité de cette démarche nationale en se fondant sur les principes suivants :

  • L’humanisation de l’institution hospitalière, par des vecteurs nouveaux, notamment pour l’amélioration de la qualité de prise en charge du patient. La politique culturelle s’adresse également à tous les usagers et au personnel, dans un souci de lui assurer un environnement de travail agréable.
  • L’inscription de l’hôpital comme acteur social et culturel. L’établissement de santé s’affirme en tant qu’espace public ouvert sur l’extérieur par le bais d’actions qui ne relèvent pas seulement de son activité de soin.
  • La participation au mouvement de démocratisation culturelle auquel s’attache le ministère de la culture depuis sa création. Un intérêt particulier est porté aux publics dits empêchés dont la situation physique ou l’état de santé apparaissent comme une entrave à toute rencontre avec la culture.

Projet culturel : Projet d’Etablissement 2013/2017

Le Projet d’Etablissement 2013/2017 du CHU a été l’occasion d’inscrire plus largement la culture comme partie intégrante de la politique d’établissement. Ce nouveau projet culturel s’articule autour de quatre axes, perméables et complémentaires :

  • Un hôpital culturel

Par nature, l’hôpital est une institution fortement culturelle. Valeurs, habitudes, souvenirs, expériences… sont autant de points de convergence qui réunissent l’ensemble de la communauté hospitalière, aussi diverse soit-elle. Au côté des approches scientifiques, techniques ou administratives, la culture participe de la construction de l’institution hospitalière et de ses évolutions.

  • Prendre soin de la personne

Le développement de la culture aspire à favoriser le bien-être de tous et une meilleure qualité de vie pour chacun, en proposant notamment de nouveaux modes de relation et des espaces inédits centrés sur la Personne (patients, accompagnants, visiteurs, professionnels hospitaliers, etc.). Par le truchement de l’art et de la culture, l’hôpital redevient un lieu de vie.

  • Un hôpital au cœur de son environnement

La culture appuie l’ancrage de l’établissement dans son environnement. Le CHU de Dijon s’inscrit comme un acteur important du paysage local tandis qu’il bénéficie d’un environnement culturel foisonnant.

  • Patrimoine : un hôpital responsable

Légataire de huit siècles d’activité, le CHU se doit de recueillir, conserver et mettre en valeur ses patrimoines matériels et immatériels. Sa politique patrimoniale vise à fédérer les personnels autour d’une mémoire commune mais aussi à diffuser ses richesses auprès de l’ensemble des usagers.

Au-delà de ce projet spécifique, la culture a également été inscrite au cœur des volets soins et social du Projet d’Etablissement 2013/2017 :

  • Projet de soins : Améliorer l'environnement du patient, Développer la communication positive et le respect pour améliorer la qualité de vie au travail
  • Projet social : Favoriser le dialogue et les relations interpersonnelles dans le management, Proposer aux professionnels plus de temps et lieux de bien-être