Vigilances Sanitaires et de la Gestion des Risques

Liste des services et unités composant le pôle

Biovigilance, Hémovigilance, Matériovigilance, Pharmacovigilance, Radioprotection, Réactovigilance, Unité de Gestion des Risques en Endoscopie, Unité de Gestion des Risques associés aux soins (SEQUR), Service d’Epidémiologie et d’Hygiène Hospitalière, ARLIN.

Les activités relatives aux vigilances sanitaires et à la gestion des risques sont regroupées au sein du pôle des vigilances.

Ce pôle regroupe les professionnels assurant des missions réglementaires en matière de sécurité sanitaire, et de gestion des risques associés aux soins, couvrant l’ensemble des événements non désirés pour le patient, et liés à sa prise en  charge.

Il réunit les unités de vigilances sanitaires, de gestion des risques et d’épidémiologie et hygiène hospitalière. C’est un pôle d’activité transversale, prestataire de service pour les autres pôles de l’établissement.

Les vigilances sanitaires

Les vigilances sanitaires ont pour objet la surveillance des événements indésirables ou des accidents liés à l’utilisation des produits de santé.

Tous les risques liés à l’utilisation d’un produit ne peuvent être mis en évidence avant la mise sur le marché notamment par des études cliniques.

Par un processus continu de recueil, d’enregistrement, d’évaluation d’incidents ou d’effets indésirables susceptibles d’être liés à l’utilisation des produits de santé, les vigilances des produits de santé permettent :

  • d'exercer une surveillance de la sécurité d’emploi, du bon usage
  • de diminuer et de prévenir les risques liés à leur utilisation par la mise en place d’actions correctives ou préventives.

Elles concourent toutes au même objectif : assurer la sécurité du produit pour  renforcer la sécurité des personnes (patient, donneur ou utilisateur).
Les vigilances suivantes sont représentées au CHU

  • la pharmacovigilance  pour les médicaments à usage humain et les matières premières à usage pharmaceutique
  • l'hémovigilance  pour l’ensemble de la chaîne transfusionnelle du prélèvement du donneur au suivi post-transfusionnel du receveur de produits sanguins labiles
  • la matériovigilance  pour les dispositifs médicaux et les produits thérapeutiques annexes
  • la réactovigilance  pour les dispositifs de diagnostic in vitro
  • la biovigilance  pour l’ensemble de la chaîne de greffe du prélèvement du donneur au suivi post-greffe du receveur d’organes, de tissus, de cellules d’origine humaine excepté le sang et les gamètes, et pour les produits thérapeutiques annexes
  • la radioprotection : Son objectif est de protéger les travailleurs, les patients des rayonnements ionisants ainsi que l’environnement.

La gestion du risque infectieux

Le Service d’Epidémiologie et d’Hygiène Hospitalières (SEHH) met en œuvre la politique de lutte contre les Infections Associées aux Soins(IAS) définie par le comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN) et les tutelles.

Ses missions sont déclinées en 3 axes principaux :

  • La surveillance épidémiologique et environnementale : surveillance continue des colonisations et infections à bactéries multi résistantes et/ou germes nécessitant des précautions complémentaires. La surveillance environnementale dans le cadre d’une maitrise de la biocontamination liée à l’air, l’eau et les surfaces
  • La prévention : élaboration et réactualisation de protocoles concernant les soins, l’environnement, l’entretien du matériel, en lien avec les recommandations scientifiques ou la réglementation. Collaboration avec les unités pour assurer l’application et le respect des bonnes pratiques en matière d’hygiène.
  • La formation : formation initiale et formation continue. Réalisation de formations  en hygiène hospitalière ciblées sur différents thèmes dans le cadre de la réglementation et selon les besoins des professionnels

La gestion des risques associés aux soins

L’unité de gestion des risques associés aux soins

La gestion des risques associés aux soins vise à prévenir l’apparition d’événements indésirables associés aux soins et, en cas de survenance d’un tel événement, à l’identifier, à en analyser les causes, à en atténuer ou à en supprimer les effets dommageables pour le patient et à mettre en œuvre les mesures permettant d’éviter qu’il se reproduise.
L’unité de gestion des risques associés aux soins est dirigée par le coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins dont les missions sont précisées par décret.
L’objectif général de la fonction de coordonnateur est de veiller à la mise en œuvre du programme d’action défini par l’établissement, et de contribuer au déploiement d’une culture de sécurité.

L’unité de Gestion des Risques en Endoscopie

En centralisant toutes les activités de traitement et de désinfection des endoscopes et des sondes d’échographies trans oesophagiennes (ETO), cette unité répond à une démarche globale, collective organisée et suivie de gestion de la qualité et des risques en endoscopie afin de garantir la sécurité des patients.