Quizz

 

Pour tester vos connaissances

1/ Une Infection Sexuellement Transmissible( IST) augmente le risque de contracter le VIH ou de le Transmettre

VRAI OU FAUX ?

2/ Si on a une IST , on s’en aperçoit forcément :

VRAI OU FAUX ?

3/ Un résultat VIH négatif 1 mois après le risque assure de ne pas être contaminé :

VRAI OU FAUX ?

4/ Les moustiques et la salive peuvent transmettre le  VIH :

VRAI OU FAUX ?

5/ Il n'y a pas de risque de transmission du VIH lors d'une fellation ou d'un cunilungus :

VRAI OU FAUX ?

6/ Dans les 48 h après une prise de risque, on peut détruire le virus du SIDA avant son développement dans l'organisme

VRAI OU FAUX ?

7/ On peut guérir du SIDA :

VRAI OU FAUX ?

8/ En France, 50 000 personnes s'ignorent séropositives pour le VIH :

VRAI OU FAUX ?

9/ Il y a une IST dont peut complètement se protéger par un vaccin :

VRAI OU FAUX ?

10/ Avec les préservatifs, je peux utiliser n'importe quel lubrifiant :

VRAI OU FAUX ?

Les réponses du quizz

1/Une IST augmente le risque de contracter le VIH ou de le transmettre : Vrai

Les IST  qui provoquent des lésions (syphilis, herpès …) sont autant de portes d’entrée qui augmentent le risque de contamination au VIH.

2/Si on a une IST, on s’en aperçoit : Faux

Les IST sont nombreuses, et les symptômes rares pour certaines d’entre elles, le seul moyen de le savoir est de se faire régulièrement dépister.

3/Un résultat VIH négatif 1 mois après le risque assure de ne pas être contaminé : Faux

La fiabilité du test est de 6 semaines après le risque. En effet, avec les tests actuels, il faut un délai de 6 semaines entre la prise de risque et la prise de sang pour être certain de ne pas être contaminé.

4/ Les moustiques et la salive peuvent transmettre le VIH : Faux

Les seuls modes de transmission sont les secrétions sexuelles (sperme, secrétions vaginales), le sang, et de la mère à l’enfant (au cours de la grossesse, pendant l’accouchement, et lors de l’allaitement maternel.)

5/ Il n’y a pas de risque de transmission du VIH lors d’une fellation ou d’un cunnilingus : Faux

Les risques de transmission lors d’une fellation ou d’un cunnilingus sont moins importants que lors d’une pénétration vaginale ou anale mais ils existent. D’autres IST peuvent aussi se transmettre lors de rapports bucco- génitaux comme la syphilis ou l’herpès.

6/ Dans les 48 h après une prise de risque, on peut détruire le virus du SIDA avant son développement dans l’organisme : Vrai

Il existe un traitement qui, s’il est pris après une exposition au VIH, permet de diminuer le risque de contamination. Seul un médecin référent (service de maladies infectieuses ou service des urgences) peut juger de la nécessité de la prescription.
Il doit être commencé le plus rapidement possible après le contact potentiellement contaminant, jusqu’à 48 heures au plus tard.
Consultez sans attendre le service des urgences le plus proche ou le service de maladies infectieuses.

7/On peut guérir du SIDA : Faux

De nombreux traitements antirétroviraux existent et permettent de ralentir la progression de l’infection dans l’organisme mais ils ne parviennent pas à éradiquer le virus. Le virus du SIDA ne disparait jamais complètement de l’organisme. Il se cache dans des « réservoirs » où il se fait oublier. On dit alors qu’il est indétectable. Mais il peut devenir résistant aux traitements, reprendre le dessus à  tout moment et envahir à nouveau l’organisme.

8/ En France, 50 000 personnes s’ignorent séropositives : Vrai

On estime que 50 000  personnes en France ignorent qu’elles sont séropositives pour le VIH ou ne sont pas suivies, et qu’elles peuvent transmettre le VIH, en particulier par voie sexuelle.

9/ Il y a une IST dont on peut complètement se protéger par un vaccin : Vrai

Il existe un vaccin qui protège efficacement contre le virus de l’hépatite B. Les modes de contamination de l’hépatite B sont identiques à ceux du VIH.
10/ Avec les préservatifs, je peux utiliser n’importe quel lubrifiant : Faux
Il faut impérativement utiliser des gels lubrifiants à base d’eau qui sont spécialement conçu pour ne pas fragiliser le latex.
Attention: ne pas utiliser de corps gras (beurre, huile, crème solaire, vaseline...) car ils rendent les préservatifs poreux.