Neuro-urologie

Cette spécialité de neuro-urologie prend en charge les symptômes et les complications induites par les maladies neurologiques sur le fonctionnement de l’appareil urinaire (vessie neurologique). Le médecin MPR (Médecine Physique et Réadaptation) est impliqué dans la prise en charge de ces patients en lien étroit avec d’autres médecins spécialistes urologues et neurologues.

Les principales pathologies neurologiques responsables de complications urinaires sont :

  • Les traumatismes médullaires et crâniens (AVP…)
  • La sclérose en plaques
  • La maladie de Parkinson et syndromes parkinsoniens
  • La neuropathie compliquant un diabète évolué
  • Les Spinas bifidas

Le rôle du médecin spécialisé en neuro-urologie (médecin MPR, urologue) est de savoir reconnaître et traiter un trouble de la miction lors de l’évolution de ces maladies, pour améliorer le confort du patient, et prévenir les risques spécifiques du dysfonctionnement neurologique de la commande urinaire : infections urinaires, reflux vésico-rénal, insuffisance rénale, calculs urinaires.

Cette prise en charge spécifique requiert la réalisation du bilan urodynamique et utilise des thérapeutiques multidisciplinaires :

Plus d'information : Site UroFrance

Présentation

L'activité de neuro-urologie au CHU est transversale et pluridisciplinaire, regroupant quatre services fonctionnant de façon très intriquée :

Réunions de concertation pluridisciplinaires de neuro-urologie mensuel, regroupant urologue, médecin de médecine physique et de réadaptation, infectiologue, neuro-chirugien et algologue, consacrées à ces pathologies, dans le cadre de dossiers difficiles ou d'indications de techniques chirurgicales.

Venir en consultation

Les consultations ont lieu sur rendez-vous :

Lorsque vous viendrez en consultation, apportez l'ensemble de vos examens radiologiques et urodynamiques, vos examens biologiques (ECBU) et les différents courriers médicaux qui sont en votre possession.

Venir en bilan urodynamique

Consultation et bilan urodynamique lundi et mardi, jeudi matin : Dr Véronique Bonniaud, Nadine Beley, Corinne Detouillon, Adeline Huot, Cécile Seby, infirmières en urodynamique.

Service de Neurophysiologie clinique, Hôpital François Mitterrand

Qu’est-ce qu’un bilan urodynamique ?

Lorsque vous viendrez en consultation, apportez l'ensemble de vos examens radiologiques et urodynamiques, vos examens biologiques et les différents courriers médicaux qui sont en votre possession.

Pour aider le médecin dans son diagnostic lors du bilan urodynamique, il est utile d'effectuer un calendrier mictionnel qui consiste à relever, sur une période de trois jours consécutifs, les heures et le volume de chaque miction ainsi que les événements indésirables (fuites, impériosités, douleurs etc.). Vous trouverez ci-contre (à télécharger) un document pour établir ce Calendrier mictionnel.

Pour votre confort, si vous vous sentez anxieux à l'idée de venir passer un bilan urodynamique, l'équipe vous proposera de respirer du MEPOA (mélange équimolaire d’oxygène et de protoxyde d’azote) qui vous aidera à vous détendre.

Vous pouvez également lors de la prise de RV (Neurophysiologie clinique - 03 80 29 37 54) demander à bénéficier d'un accompagnement par hypnose médicale  qui est un état naturel que vous connaissez déjà lorsque vous être absorbé par un film, par un livre, ou encore quand vous êtes "dans la lune" en conduisant (conduite automatique)...  

L'hypnose médicale ou hypnoanalgésie permet de réduire ou stopper l’activité de certaines zones du cerveau normalement activées lors de soins potentiellement désagréable  et de modifier la perception de l’intensité et du caractère désagréable d’une douleur. La séance d’hypnoanalgésie succède à une information donnée au patient sur son procédé et son objectif et se réalise suivant « un protocole » usuel (Induction, dissociation, phase de travail, retour).

Venir en électrophysiologie périnéale

Service de Neurophysiologie clinique, Hôpital François Mitterrand - Fax : 03.80.29.33.15

Votre médecin vous a prescrit un électromyogramme périnéal qui va permettre de comprendre le fonctionnement de vos muscles et nerfs du périnée au cours d’un enregistrement de leur activité électrique.

Cet examen est programmé après que votre médecin ait faxé le courrier expliquant votre problème au service de neurophysiologie clinique (à l’attention du Dr Bonniaud).

Cet examen n'est pas effectué dans le cadre de douleurs périnéales chroniques, s'il n'y a pas de déficit sensitivo-moteur associé. Dans ce contexte de douleur, vous pouvez prendre un rendez-vous de consultation :

  • consultation anti douleur, jeudi matin, Dr Agha, service de neurochirurgie - Hôpital François Mitterrand - Secrétariat : 03.80.29.37.52
  • consultation pelvipérinéologie, vendredi, Dr Bonniaud, soin ambulatoire de rééducation - Hôpital d'enfants - Secrétariat : 03.80.29.38.00

Venir en éducation aux auto-sondages

Qu’est-ce que l’auto-sondage ?
   
   Education thérapeutique aux auto-sondages des patients neurologiques au CHU Dijon Bourgogne :

  • Service de rééducation neurologique, CCR, Valérie Schnegg, infirmière référente en neuro-urologie et en éducation thérapeutique, Elisabeth Briffaut, Mireille Chaumet, Estelle Curabet, Charlène Joyandet.

Un programme d'éducation thérapeutique aux auto sondages est proposé dans le service de rééducation neurologique (CCR) du CHU Dijon Bourgogne :

  • Ce programme d'ETP aux auto sondages a pour objectif d'accompagner le patient dans l'auto-prise en charge et sa gestion de ses troubles urinaires afin de :
    • soulager les symptômes (la rétention urinaire) et ses conséquences par la réalisation de lʼAS lui même
    • prendre en compte les résultats dʼune auto surveillance (adaptation du rythme, de la fréquence des AS en fonction des données du catalogue mictionnel)
    • savoir dépister les complications éventuelles de la technique et prendre les mesures correctives possibles
    • mettre en œuvre des modifications du mode de vie (équilibre diététique, régime de boisson, diurèse, ...) en fonction des données du catalogue mictionnel et des complications éventuelles
    • prévenir des complications évitables par le respect des consignes dʼhygiène, de réalisation de la technique et du régime hydrique
    • comprendre lʼ intérêt des thérapeutiques associées, leurs effets secondaires et leurs mesures correctrices.
  • Le programme d'ETP participe à lʼamélioration de la santé du patient (clinique, biologique, radiologique voire urodynamique) et à lʼamélioration de sa qualité de vie et de celle de ses proches.