Journée mondiale sans tabac

Comme chaque année, le 31 mai, l’OMS et ses partenaires mondiaux célèbrent la Journée mondiale sans tabac. En 2019, celle-ci aura pour thème : « Le tabac et la santé pulmonaire ».

Le tabagisme actif et l’exposition à la fumée du tabac augmentent le risque de contracter de nombreuses maladies. Ils nuisent à la santé pulmonaire de multiples façons :

  • Cancer du poumon : le tabagisme actif est responsable de plus des deux tiers des décès dus au cancer du poumon dans le monde. Quant au tabagisme passif, il augmente le risque de contracter un cancer du poumon en tant que non-fumeur Cesser de fumer réduit le risque de cancer du poumon : après 10 années de sevrage tabagique, on court environ 2 fois moins de risques qu’un fumeur.
  • Maladies respiratoires chroniques : le tabagisme est la principale cause de maladies pulmonaires obstructives chroniques, qui entraînent une toux douloureuse et des difficultés respiratoires angoissantes. Il intensifie également l’asthme, ce qui restreint l’activité et contribue à l’invalidité. L’abandon précoce du tabac est le moyen le plus efficace de ralentir la progression de ces maladies et d’atténuer les symptômes de l’asthme.

De plus, les enfants exposés à la fumée du tabac courent plus de risques d’attraper fréquemment des infections des voies respiratoires basses et de voir apparaître ou s’aggraver de l’asthme, des pneumonies et des bronchites. Le lien entre tabagisme et tuberculose est également bien établi : il est démontré que les composants chimiques de la fumée de tabac peuvent déclencher des infections tuberculeuses latentes. Par ailleurs, le tabagisme peut augmenter le risque d’incapacité et de décès par insuffisance respiratoire chez les personnes atteintes de tuberculose active.

Tags: