Visites aux patients hospitalisés : la prudence reste de mise, pour la sécurité de tous

Après le 11 mai 2020, par souci de protection vis-à-vis des patients hospitalisés, qui sont plus fragiles, le principe d’interdiction des visites reste en vigueur au sein du CHU Dijon Bourgogne.

Il existe toutefois quelques exceptions :

  • dans les services d’hospitalisations de Néonatologie, de Soins Intensifs Néonatals et de Réanimation Néonatale où l’accès aux parents est autorisé, à raison d’un parent à la fois, auprès du nouveau-né ;
  • en Maternité où la présence du conjoint(e) est autorisée dès le début du travail en salle d’accouchement et se poursuit jusqu’à la fin de la 2ème heure de la surveillance post-natale au bloc obstétrical. Toutefois, pour des raisons de sécurité sanitaire, le conjoint(e) ne peut à aucun moment quitter le bloc obstétrical. Par ailleurs, pour les hospitalisations post-natales ou les hospitalisations anténatales en grossesses pathologiques, une visite quotidienne par le conjoint(e) exclusivement (ou à défaut par la personne de confiance) est autorisée une fois par jour, aux heures ouvrables pour ces visites (14h – 18h).
  • Pour les urgences et les consultations, la présence d’un seul accompagnant peut être acceptée, au cas par cas, si celle-ci est absolument nécessaire à la prise en charge du patient.

Des modalités spécifiques de visite sont par ailleurs déployées dans les situations suivantes :

  • Pour les patients en fin de vie ;
  • Pour les patients en réanimation ;
  • Pour les résidents accueillis en EHPAD ou dans les services de soins de longue durée.

Ces dérogations sont accordées à la stricte condition que chaque visiteur respecte les mesures de protection sanitaire et les gestes barrières qui lui sont indiqués, afin de ne pas exposer les autres patients et les professionnels de santé à une éventuelle contamination.

Aucune autorisation de visite, même exceptionnelle, ne peut être accordée à un visiteur diagnostiqué COVID-19 ou présentant des symptômes évocateurs de ce virus.

Dans les jours et semaines à venir, une observation et une analyse fines des données de circulation du virus seront menées afin de définir dans quelles mesures ces dispositions pourront être amenées à évoluer, conformément aux décisions qui seront prises au niveau national.

Sensibles à l’épreuve douloureuse qu’engendre l’éloignement des familles, les équipes du CHU Dijon Bourgogne redoublent d’écoute et de bienveillance

Toutes les équipes médicales et soignantes du CHU Dijon Bourgogne sont extrêmement concernées par l’émotion et la détresse que l’éloignement peut provoquer, aussi bien auprès des personnes hospitalisées que de leur famille. A ce titre, chaque jour, tous s’attachent à apporter à chaque patient(e) une prise en charge professionnelle, humaine et bienveillante, en veillant à rester disponibles et à l’écoute.

Chaque service du CHU Dijon Bourgogne s’adapte par ailleurs pour favoriser au mieux le maintien des liens avec les familles, par des appels réguliers ou l’utilisation de tablettes numériques pour des échanges en visio.

Qui plus est, un soutien psychologique est proposé aux patients hospitalisés qui le souhaitent, quel que soit le service dans lequel ils sont pris en charge. Et une cellule d’écoute psychologique est mise à la disposition des familles. Elle est accessible au : 03 80 42 48 05 du lundi au vendredi, de 8h à 18h.

Le CHU Dijon Bourgogne espère beaucoup de compréhension, de la part de tous, rappelant que chaque décision, aussi douloureuse soit-elle, est avant tout prise dans l’intérêt des patients, pour leur assurer une prise en charge de qualité, dans les meilleures conditions de sécurité.