ReadapTIC

ReadapTIC : Les nouvelles technologies de l’information et de la communication au service d’une rééducation intensive et personnalisée des patients

Robotique, réalité virtuelle, objets connectés et intelligence artificielle sont les maitres-mots de ce projet porté par le CHU Dijon Bourgogne : un hôpital où la technologie numérique pourra être utilisée dans une démarche innovante de rééducation des patients. Prise en charge personnalisée, plus intensive, retour plus précoce et plus durable à domicile, continuité des soins tout en limitant le besoin de l’institutionnalisation seront autant de bénéfices apportés au patient.

ReadapTIC vise à créer un espace où pourront être développés ces nouveaux usages du numérique en lien avec des chercheurs et des industriels, sur le lieu même du soin, en s’inspirant de la méthode des living-labs, afin d’améliorer le bien-être des patients, des familles et des aidants. Il a vocation à devenir un nouveau modèle d’organisation des soins de rééducation et à être déployé sur d’autres sites hospitaliers.

Pourquoi ReadapTIC ?

Dans la prise en charge des patients, la rééducation est essentielle pour prévenir les complications, éviter les récidives et les ré hospitalisations et faciliter le retour à une vie inclusive. Elle est aussi un moment privilégié pour modifier durablement les habitudes de vie.

A la différence des disciplines médico-chirurgicales d’amont de plus en plus high-tech, la rééducation met en œuvre encore aujourd’hui des actes et des soins que l’on peut qualifier de low-tech qui négligent l’apport essentiel des objets connectés et des data qu’ils produisent.

Or, le numérique offre l’opportunité de créer une nouvelle offre de soins en rééducation. Robotique et cobotique peuvent en effet concourir à l’amélioration de l’indépendance et au soulagement des soignants. La réalité virtuelle est quant à elle capable de placer le patient dans un milieu virtuel ayant l’avantage de pouvoir reproduire en rééducation son lieu de vie habituel et de prévoir l’adaptation de celui-ci aux nouveaux besoins. Les objets connectés relayés par l’intelligence artificielle autorisent enfin une prise en charge personnalisée et le suivi à distance mettant le milieu hospitalier en continuité avec le lieu de vie ce qui permet la mise en cohérence des capacités avec les capabilités de chacun dans la « vraie vie ». De plus les  data qu’ils génèrent sont le plus souvent utilisées à des fins de gestion hospitalière alors qu’elles peuvent, en étant relayées par l’intelligence artificielle, jouer un rôle essentiel dans une meilleure connaissance du fonctionnement de la personne et partant d’une meilleure observance et appropriation des thérapeutiques, d’une meilleure prévention et in fine d’un mieux être. Une telle transformation de l’usage des data constitue une innovation d’autant plus importante qu’elle peut contribuer à la mesure de l’efficacité du continuum de soins engendré ainsi que l’étude comparative de celle-ci dans chacune de ses étapes. ReadapTIC vise à créer un lieu où pourront être développés des nouveaux usages du numérique en lien avec tous les acteurs sur le lieu même du soin en s’inspirant de la méthode des living-labs. Le déploiement d’une dimension  éthique et d’acceptabilité du numérique confortera son humanisation et le bien-être des patients, des familles et des aidants.

Le projet ReadapTIC vise à intégrer dans les soins tout un ensemble de techniques et de nouvelles approches qui ont pu être mises en œuvre ici ou là sur un mode expérimental, mais de manière isolée. Il veut créer un lieu où soignants, chercheurs et industriels vont partager leur expérience au plus près du patient, dans un véritable continuum soins – recherche, générateur de nouvelles idées et de nouvelles applications. 

Cette démarche représente une transformation d’importance dans la mesure où il n’y a pas aujourd’hui en France ou en Europe de projet équivalent. Seul l’Ability Center de Chicago, inauguré en 2017, offre des similitudes, sans avoir toutefois poussé aussi loin ses projets en termes de collecte et de traitement des data issues de l’observation des patients.

Les objectifs

  • Développer une application innovante du numérique dans l’offre de soins, en lien direct avec les innovations technologiques les plus récentes, en les adaptant, voire en les détournant au profit du soin.
  • Réorganiser la rééducation sur un mode de gradation des soins de l’hospitalisation complète au retour à domicile, sans rupture entre l’hôpital et la ville : hospitalisation complète en aval des services MCO, hospitalisation de jour ou ambulatoire sur le plateau technique de ReadapTIC, retour à domicile avec éventuellement une HAD spécialisée, rééducation à distance et suivi via des objets connectés permettant ainsi de répondre au mieux aux défis de la montée en charge des maladies chroniques et du vieillissement.
  • Concevoir un bâtiment évolutif, véritable smart-building participant activement à la personnalisation des soins, au confort du patient, à la collecte de données permettant d’ajuster en temps réel sa prise en charge
  • Créer des partenariats productifs entre scientifiques, industriels et soignants dans une logique de collaboration et d’émulation scientifique
  • Installer des living-labs favorables au développement de partenariats public-privé-citoyen.

L’ensemble de ces objectifs a pour ambition finale de répondre à trois besoins fondamentaux du patient et de sa famille : le bien être, l’information, le maintien à domicile.

Le périmètre du projet est constitué :

  • De l’ensemble des disciplines médicales et chirurgicales conduisant à une demande de rééducation : neurologie, cardiologie, digestif, pneumologie, orthopédie, besoins cognitifs et sensoriels…
  • De soins gradués de l’hospitalisation jusqu’au domicile où les soins peuvent être poursuivis via l’adaptation éventuelle du logement, l’utilisation d’objets connectés, la rééducation à distance, la collaboration avec la famille et les aidants, la coopération avec les professionnels de ville…
  • De différents champs technologiques : robotique et cobotique, réalité virtuelle, data mining, intelligence artificielle, Building Information Modelling (BIM)
  • De différentes approches thérapeutiques : permettant à la fois la personnalisation des soins et la levée du blocage de la rééducation liée à l’immobilisation.

 

En un lieu unique dédié cohérent, fonctionnel et opérationnel, ReadapTIC permettra donc de réunir professionnels du soin, acteurs de la recherche et entrepreneurs industriels s’associant pour offrir aux patients des technologies innovantes de pointe et d’excellence venant compléter la prise en charge traditionnelle et favorisant ainsi leur rééducation et le retour à une vie dite normale.

 

Un investissement au profit de l’innovation en santé

Un tel projet représente un investissement important. Entre la construction et l’équipement du bâtiment, le budget global de ReadapTIC est aujourd’hui estimé à 45.9 millions d’euros.

  • Vous souhaitez plus d’informations ?
  • Vous souhaitez participer activement au financement de ce projet ?